Projet de loi de finances pour 2012 : les critiques sévères du Député

capturede769cran20111020a7681735.jpgCe mercredi 19 octobre, Annick GIRARDIN est intervenue en discussion générale de la 1ère partie du Projet de Loi de Finances (PLF) pour 2012, critiquant sévèrement la politique du Gouvernement.

En cette période économique bouleversée, le Député de l’Archipel estime que le projet de budget du Gouvernement manque cruellement d’ambition, ne répond en rien aux difficultés actuelles, et surtout ne propose pas la véritable réforme fiscale tant attendue par les français.

Comme a son habitude, Annick GIRARDIN a aussi abordé les problématiques plus spécifiquement liées à l’outre-mer, fustigeant l’attitude méprisante du Gouvernement vis à vis de ses territoires ultramarins, ce projet de loi de finances réduisant de 460 millions d’euros les seuls dispositifs de soutien à l’activité économique outre-mer.

Auteur : Annick Girardin

Ministre des outre-mer

Une réflexion sur « Projet de loi de finances pour 2012 : les critiques sévères du Député »

  1. timide république !! l’outre mer et encore plus spm représentent peanuts mais comme dirait rocard ce n’est pas nouveau et il n’y a pas d’apanage politique pour sous développer nos îles.
    nous sommes dans la politique du sous-développement actif.
    l’imaginaire métropolitain d’un ultra-marin qui coûte cher profitant de mannes fiscales et autre avantages dispendieux aux frais de la république à encore frappé!
    il suffit de sortir dans les rues pour voir les rustines du bitume, image des budgets alloués par notre mère patrie.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :